Les différentes propriétés des cannabinoïdes.

Les propriétés et bienfaits des différents cannabinoïdes

Le chanvre est constitué de plus de 500 composants moléculaires différents dont les terpènes, les flavonoïdes et les cannabinoïdes.

C’est en 1940 que Roger Adams découvre les cannabinoïdes aux Etats-Unis. La découverte est confirmée par Dr. Raphael Mechoulam à Jérusalem en 1964.

Les cannabinoïdes sont une famille de molécules actives présentes dans le cannabis qui interagissent avec l’organisme humain ou animal grâce au large réseau de récepteurs CB1 & CB2 situé dans tout le corps. Ce réseau est appelé système endocannabinoïde (SEC). Tous les mammifères disposent de ce système et peuvent donc tirer profit des bienfaits des cannabinoïdes. Les deux cannabinoïdes les plus connus sont le THC et le CBD mais il en existe plus d’une centaine ! 

Les récepteurs du système endocannabinoïde peuvent être activés par 3 types de cannabinoïdes :

  • Les cannabinoïdes végétaux (pythocannabinoïdes) sont ceux sécrétés directement par la plante de chanvre en elle-même. On peut citer parmi eux, le CBD et le THC par exemple.
  • Les cannabinoïdes endogènes (endocannabinoides) sont sécrétés par l’organisme humain et certains organismes animaux, comme l’anandamyde.
  • Les cannabinoïdes synthétiques sont ceux élaborés en laboratoire. 

Après être absorbés, les cannabinoïdes se fixent en quelques minutes aux récepteurs du SEC dédiés et provoquent des réactions avec l’organisme. Ils sont responsables des effets médicinaux ou récréatifs produits sur notre corps.

Quelles sont les propriétés des 5 phytocannabinoïdes principaux du cannabis ?

Le CBD (Cannabidiol)

Le CBD est le cannabinoïde qui intéresse beaucoup le monde médical. 

Une fois ingéré, il va passer dans le sang et venir se fixer principalement sur les récepteurs CB2 du système endocannabinoïde. Ces récepteurs se trouvent hors du cerveau, dans le thymus, le foie, les reins, la moelle osseuse, le coeur, la rate, les amygdales, l’appendice, l’intestin grêle, les organes reproducteurs, les organes qui composent le système immunitaire.

C’est sur ces récepteurs que le CBD agit et délivre ses bienfaits. 

Le CBD possède de puissantes vertus pour le corps et l’esprit. En effet, il présente des propriétés anti-psychotiques et anti-épileptiques. Cette molécule a aussi prouvé son efficacité dans le soulagement des crises épileptiques chez l’adulte comme chez l’enfant. Le CBD présente également des vertus anxiolytiques, anti-inflammatoires et relaxantes !

Il permettrait de soulager tous types de douleurs : neuropathiques, chroniques, musculaires, aiguës. Il pourrait être bénéfique aussi bien sur les douleurs liées à la pratique d’un sport (crampes, courbatures) que sur des maladies comme la fibromyalgie, la polyarthirte ou encore les maladies neurodégénératives.

Grâce à ses vertus relaxantes, le CBD permettrait également une réduction du stress et de l’angoisse et par conséquent un sommeil réparateur.

Ce cannabinoïde a donc des bienfaits de détente, de relaxation et de bien-être.

Le CBG (cannabigerol)

Le CBG est un cannabinoïde non psychoactif. Il est reconnu pour ses propriétés antibactériennes,  anti-inflammatoires et neuroprotectrices. On reconnait également ses capacités à ralentir le développement de cellules cancéreuses et à favoriser la croissance osseuse.

On le retrouve en quantité minime dans le cannabis mature, généralement moins de 1%. Les études effectuées sur le CBG sont peu nombreuses, mais ce cannabinoïde pourrait être un des plus puissants. 

Il serait, d’après les études scientifiques, efficace pour aider à traiter la maladie de Huntington , (qui se traduit par une dégénérescence neurologique provoquant d’importants troubles moteurs, cognitifs et psychiatriques) ou encore le syndrome du colon irritable, (qui empêche les intestins de fonctionner normalement et cause des ballonnements, des douleurs et diarrhée et/ou constipation).

Le CBG est un cannabinoïde encore trop peu connu mais présentant un potentiel médicinal significatif.

Le CBC (cannabichromène)

Le CBC est un cannabinoïde non psychoactif qui aurait un rôle anti-inflammatoire.

Ce cannabinoïde ne se lie pas forcément aux récepteurs CB1 et CB2 du système endocannabinoide, mais il va venir stimuler d’autres récepteurs du corps qui vont, eux, libérer des cannabinoïdes endogènes (cannabinoïde présent naturellement dans le corps) comme l’anandamyde. Des études montrent que le CBC pourrait potentiellement aider au traitement des douleurs chroniques.

Le CBC, faisant monter le niveau de l’anandamyde, pourrait permettre de contrôler les comportements dépressifs et ralentir la croissance de certains cancer (https://pubmed.ncbi.nlm.nih.gov/25147760/).

Une étude menée en mai 2010 a démontré que le CBC, associé à des doses controlées de CBD et de THC présentait également des effets anti-dépresseurs. 

Une autre étude a montré que le CBC favoriserait la neurogénése (développement et formation des neurones du système nerveux).

Le CBC a un réel pouvoir lorsqu’il fonctionne en synergie avec les autres cannabinoïdes. Il aura beaucoup moins d’interêt s’il est isolé.

Le CBN (cannabinol)

Le CBN est le cannabinoïde produit par la dégradation du THC. On le retrouve dans les plantes matures, généralement à une teneur inférieure à 1 %.

Dans une plante fraîche, vous trouverez très peu, voir pas du tout de CBN. Il faudra attendre que le THC soit chauffé ou exposé à l’oxygène pour se convertir en CBN.

Ce cannabinoïde est psychoactif et a plus d’affinité avec les récepteurs CB2 qu’avec les récepteurs CB1 du système endocannabinoïde. 

C’est un cannabinoïde qui va créer des effet sédatifs et provoquer une certaine fatigue.

Le THC (tétrahydrocannabinol)

Le THC est le cannabinoïde le plus abondant dans la fleur de cannabis. Il vient se fixer et interagir en majorité avec les récepteurs CB1 du système endocannibinoïde. Une fois passer dans le sang, il se lie aux récepteurs dédiés et provoque des effets psychoactifs et euphoriques. Le THC est une des molécules qui fait du cannabis une drogue.

Les récepteurs CB1 se trouvent en majorité dans le cerveau, le système nerveux central, les tissus connectifs, les gonades et les glandes. Ils jouent un rôle primordial dans les performances cognitives, la coordination, la motivation, les perceptions sensorielles, les repères dans l’espace et la motivation. 

Une trop forte dose de THC peut provoquer de l’anxiété, la bouche sèche, une perte de mémoire à court terme, une augmentation du rythme cardiaque ou encore des tremblements.

Bien qu’il soit psychotrope, le THC présenterait toute de même des propriétés analgésiques, antiémétiques et anti-inflammatoires.

Tous ces cannabinoïdes présentent des propriétés différentes. Il est important de savoir que les effets bénéfiques des cannabinoïdes sont plus actifs lorsqu’ils sont mélangés et consommés ensemble plutôt qu’individuellement. C’est ce que l’on appelle « l’effet d’entourage » : un cannabinoïde absorbé  seul est moins puissant et intéressant qu’un ensemble de cannabinoïdes agissant en synergie.  

Le vrai pouvoir du cannabis provient d’un effort moléculaire commun !

Romane Baudin
romane@1001herbes.com


Vérification d'âge La vente de CBD est réservée à un public majeur. Avant d'accéder au contenu de ce site, vous devez confirmer avoir plus de 18 ans.