Gynécologie, santé intime de la femme. Modèle de vagin et d'ovaires pour la femme. Traitement de l'utérus.

Le CBD pour soulager l’endométriose et les douleurs menstruelles

L’endométriose était une maladie encore peu connue il y a quelques années. Aujourd’hui, cette pathologie liée aux règles est de plus en plus mise en avant. Du 2 au 8 mars 2020 a eu lieu la semaine de prévention contre l’endométriose. Une semaine visant à sensibiliser l’opinion sur cette maladie qui touche 20 % des femmes menstruées ! Certaines célébrités comme Laetitia Milot, Lorie Pester ou encore Enora Malagré prennent la parole à ce sujet et s’engagent dans la lutte contre la maladie. Elles ont permis une visibilité qui permet d’informer le public et elles ont permis à la médecine de disposer de plus de moyens pour une meilleure prise en charge. 

En effet, le milieu médical peine encore à trouver un traitement efficace et définitif pour soulager les symptômes et douleurs parfois très intenses des femmes atteintes par cette maladie. 

Les douleurs se manifestent pendant les règles, mais pas que … Dans certains cas, elles peuvent devenir un vrai handicap dans la vie quotidienne et professionnelle. 

Il est encore impossible, à ce jour, de guérir de l’endométriose. Il est cependant envisageable d’en soulager les symptômes de plusieurs manières différentes : traitement hormonal, intervention chirurgicale, anti-inflammatoires non stéroïdiens … Mais on peut aussi préférer de soulager ses symptômes avec des solutions beaucoup plus naturelles et moins invasives, comme le CBD.

Le CBD pourrait-il apporter le soulagement tant attendu des douleurs menstruelles et des symptômes de l’endométriose ?

Aude, 27 ans: ``Cela fait maintenant plus d’un mois que j'utilise le CBD et vraiment : ma vie a changé. J’arrive à mieux gérer mes douleurs, j’ai une meilleure qualité de sommeil et les effets secondaires en moins de mon traitement habituel. »

L’endométriose et les douleurs menstruelles

L’endométriose

L’endométriose est une maladie gynécologique se traduisant par des inflammations chroniques au niveau de différents organes.

L’endomètre est la muqueuse de l’utérus. Ce tissu recouvre la paroi interne de l’utérus et s’épaissit durant le cycle menstruel en vue d’une potentielle grossesse. Si il n’y a pas fécondation, il se fragmente et saigne. C’est ce que l’on appelle les règles.

Chez la grande majorité des femmes, les cellules vont migrer vers les trompes et se disperser dans l’abdomen, on appelle cela le reflux menstruel. C’est à ce moment que le système immunitaire détruit les cellules ne se trouvant pas au bon endroit.

Chez les femmes atteintes d’endométriose, le tissu endométrial se développe hors de l’utérus et n’est donc pas détruit par le système immunitaire. Ce tissu va alors se greffer sur les organes et provoquer des lésions, des kystes ovariens ou des adhérences. C’est l’endométriose.

Il existe plusieurs formes d’endométriose. Elles se distingue en fonction des différents organes touchés (organes génitaux et péritoine, appareil urinaire, digestif et même pulmonaire).

Les règles douloureuses

Les règles douloureuses touchent jusqu’a 90% des femmes fécondes, selon les études. Elles font partie des troubles gynécologiques les plus fréquents et peuvent amener à des arrêts de travail, de l’absentéisme et une réduction de la qualité de vie significative ! Le cycle menstruel n’est pas de tout repos, il entraîne troubles physiques, sautes d’humeur, grosses fatigues … Il a grand nombre de conséquences sur le corps et l’esprit.

Les crampes au bas ventre dont souffrent les femmes, sont dues à des contractions utérines liées à la cessation de sécrétion de progestérone et d’oestrogène (deux hormones sexuelles féminines) après l’ovulation de la femme et en absence de fécondation.

Lors des règles, l’endomètre s’épaissit et produit une certaine quantité de prostaglandines (hormones qui aident l’utérus à rejeter le sang et qui est responsable des douleurs et troubles digestifs). Durant cette période, la prostaglandine s’active et continue d’être produite pour pousser le muscle utérin à se contracter afin d’expulser l’endomètre.

Cette hormone s’active de la même manière lors de l’accouchement, pour expulser le bébé. Elle est nécessaire au bon fonctionnement du corps.

Femme asiatique souffrant de maux d'estomac, femme souffrant de douleurs abdominales, crampes menstruelles.

Comment le CBD agit sur ces symptômes ?

Les symptômes de l’endométriose se manifestent sur différents organes. Les plus fréquentes sont  les douleurs gynécologiques, comme les règles douloureuses et les saignements abondants.

Concrètement, le CBD joue le rôle de catalyseur dans l’organisme. Il agit sur le système nerveux pour réduire l’impact de la douleur. Pour simplifier, il envoie des signaux à l’organisme, notamment au système endocannabinoïde, pour lui dire de ne pas se soucier de la douleur. Grâce à ses propriétés anti-inflammatoires et analgésiques, le CBD est très efficace pour atténuer toutes sortes de douleurs liées à l’endométriose : les douleurs pelviennes et lombaires (qui touchent toute la zone génitale, le bas ventre et le dos) et la dyspareunie (qui désigne les douleurs ressenties lors d’un rapport sexuel). L’endométriose peut également provoquer facilement des nausées et des vomissements. Le CBD va agir aussi sur ces troubles grâces à ses vertus anti-nauséeuses.
L’endomètre est un tissu très riche en récepteur cannabinoïdes, le CBD pourrait donc freiner efficacement la prolifération de l’endomètre vers les autres organes et donc réduire les risques de cancer liés à ce trouble. 

Les problèmes urinaires et digestifs sont d’autres symptômes de la maladie. Le CBD va réduire l’inflammation liée aux troubles intestinaux en contrôlant ce que l’on appelle l’axe neuro-immunitaire. 

Parmi les symptômes de l’endométriose, on compte également l’infertilité et la fatigue chronique. 

Le cannabidiol permet d’améliorer considérablement la qualité de vie des femmes souffrant d’endométriose. Il permet de mieux supporter les douleurs de la maladie ainsi que les effets secondaires des traitements. Il est conseillé d’utiliser le CBD de façon journalière afin d’optimiser l’efficacité de la molécule pour soulager ces symptômes.

Comment prendre du CBD pour soulager l’endométriose ?

Le CBD peut représenter une solution totalement naturelle pour lutter contre les symptômes de l’endométriose. Il existe plusieurs façons de l’utiliser et il est important de savoir laquelle vous convient le mieux. 

Dans le cas de l’endométriose, vous pouvez utiliser :

  • une huile de massage au CBD à appliquer directement sur la zone douloureuse en massant longuement. 
  • Une huile sublinguale en laissant agir 1 à 3 gouttes durant 60 secondes jusqu’à 3 fois par jours. Cette méthode reste la plus efficace en cas de douleurs intenses. 
  • Une infusion au CBD, idéale pour soulager une douleur et se détendre à tout moment de la journée. 
  • Une huile de CBD à appliquer directement dans le vagin. Cette zone est très sensible au CBD car beaucoup de récepteurs du système endocannabinoide y sont situés.
Produits de chez 1001 Herbes, efficaces pour soulager les douleurs menstruelles et les symptômes de l'endométriose.

L’endométriose est une maladie fréquente chez les femmes. On ne parle pas « d’une » mais « des » endométrioses car elle ne se développent pas de la même manière d’une femme à une autre. Des traitements médicaux existent pour soulager la maladie, mais les effets secondaires peuvent parfois être pénibles. Dans ce cas, opter pour une alternative naturelle pourrait être LA solution et les femmes peuvent trouver dans le CBD un soulagement ou une simple amélioration de la qualité et du confort de vie.

Romane Baudin
romane@1001herbes.com


Vérification d'âge La vente de CBD est réservée à un public majeur. Avant d'accéder au contenu de ce site, vous devez confirmer avoir plus de 18 ans.