Femme souffrant de troubles du sommeil : insomnies, apnée du sommeil. Le CBD va l'aider à solutionner tout cela.

Le CBD pour lutter contre les troubles du sommeil

Les troubles du sommeil touchent une grande partie de la population. Et pourtant, le sommeil est aujourd’hui, encore une fonction mystérieuse mais déterminante pour notre santé. Pour la mémoire, l’apprentissage, le métabolisme ou l’immunité, le sommeil est crucial pour de nombreuses fonctions biologiques. Il est recommandé d’avoir une nuit de 8 heures de sommeil pour un être humain. 

Depuis quelques décennies, la fréquence des troubles du sommeil a beaucoup augmenté. Nos sociétés actuelles favorisent le stress et l’usage intempestif des écrans, mais la cause de ces troubles peut être aussi liée à une multitude d’autres facteurs comme le travail, la technologie omniprésente dans nos vies, le stress, l’anxiété, ou même un décalage horaire. Pour bien des personnes, la nuit n’est pas toujours de tout repos. Les insomnies et autres troubles du sommeil peuvent être très fréquents et bien dormir devient un objectif difficile. 

Heureusement, pour ces personnes en manque de sommeil, il existe quelques solutions, et certaines plus naturelle que d’autres. Nous connaissons un grand nombre de somnifère composés d’ingrédients chimiques poussant à l’accoutumance. C’est pourquoi se tourner vers les solutions plus naturelles, comme les compléments alimentaires à base de plantes, est recommandé. Le CBD pour lutter contre les troubles du sommeil peut donc être une solution potentielle. 

Comment le CBD peut-il vous accompagner dans la lutte de vos troubles du sommeil ?

Jean-Marie 51 ans: ``Le CBD me permet de me sentir mieux. Cela m’apaise immédiatement. Toute la pression que j’ai accumulé durant toute la journée s’évapore d’un coup. Je suis plus détendu et je dors beaucoup mieux.``
Homme souffrant de trouble du sommeil, notamment d'insomnie. Le CBD aide à solutionner tous les troubles du sommeil

Qu’est-ce qu’un trouble du sommeil ?

Les troubles du sommeil sont divisés en trois groupes principaux : les dyssomnies, les parasomnies et ceux liées à d’autres maladies. Les symptômes peuvent être différents en fonction du type de trouble. 

Les dyssomnies consistent en une altération de la quantité et qualité du sommeil. On compte parmi ces troubles, les carences en sommeil (insomnie), les excès de sommeil (hypersomnie) ou encore les troubles du rythme circadien (veille-sommeil). 

Les parasomnies correspondent aux comportements anormaux pendant le sommeil, comme le somnambulisme qui touche 17 % des enfants et 4 % des adultes. Il survient pendant le sommeil profond. Le cerveau associe le contenu mental d’un rêve et la perception de l’environnement (obstacles, marches d’escalier, etc). D’autres troubles comportementaux surviennent pendant le sommeil paradoxal et affectent principalement les plus de 50 ans. Les symptômes sont alors très bruyants et parfois violents (gifles, coup de pieds, agitation), amenant les patients à consulter. 

Les troubles du sommeil peuvent également être d’origine psychiatrique, neurologique ou bien liés à d’autres maladies, comme la dépression par exemple.

Traitements classiques et effets secondaires

Avant de pouvoir être guéri des troubles du sommeil, il est important d’en identifier les causes. 

Si les troubles du sommeil sont d’ordre psychologique (anxiété, stress ou dépression) des antidépresseurs ou des anxiolytiques peuvent être prescris pour atténuer les troubles. Il est vrai qu’ils représentent un réel progrès pour le traitement de la dépression mais ne sont pas sans effets secondaires. Effectivement, une prise d’anti-dépresseur peut entrainer des troubles gastro-intestinaux (nausées, diarrhée), des céphalées et migraines, des dysfonctionnements sexuels ou bien plus encore. (lien effet secondaire anti-depresseur).

Si les troubles du sommeil sont liés à une dyssomnie ou une parasomnie, les somnifères peuvent apporter une aide dans le traitement du trouble, mais au même titre que les antidépresseurs, les somnifères ne sont pas sans effet secondaire. De nombreux risques sont liés à la prise de somnifères. C’est pourquoi, la prescription de ces derniers fait parfois débat au sein du corps médical.

En effet, selon une étude américaine, les somnifères sont associés à un risque de décès presque 5 fois plus élevé que les personnes qui n’en prennent pas. 

Cette étude montre également que les personnes prenant des somnifères présentent 35 % de risque supplémentaire de developper un cancer. 

Selon une autre étude du Bristish Journal of Clinical Pharmacology, la prise de somnifère augmenterait le risque de somnolence au volant. 

A savoir que les somnifères peuvent également entrainer une accoutumance et une dépendance forte, ce qui dégrade encore plus la qualité du sommeil. 

Si le trouble du sommeil s’aggrave ou que les traitements sont peu efficaces, le médecin peut orienter le patient vers les centres du sommeil, des unités spécialisées dans le traitement des troubles du sommeil.

Un chat et un chien qui font la sieste ensemble après une administration de CBD

S’endormir avec le CBD, que dit la science ?

Heureusement, les solutions non-médicamenteuses peuvent aussi aider à mieux dormir. On connait bien sûr la relaxation, l’homéopathie, l’aromathérapie, … 

Mais savez-vous que le CBD est très efficace pour lutter contre les troubles du sommeil ? 

Le CBD agit sur le corps et le cerveau humain grâce à notre système endocannabinoïde. Il s’agit d’un réseau de récepteurs situés partout dans notre organisme, principalement dans le cerveau et la moelle épinière. C’est sur ces récepteurs (CB1 & CB2) que le CBD va se fixer pour agir. 

On reconnait au CBD des vertus anxiolytiques, apaisantes, relaxantes, anti-inflammatoires, … Il contribuerait à soulager les douleurs, à diminuer les risques épileptiques, il permettrait une réduction significative du stress et une régulation de notre horloge biologique. 

Il faut savoir que notre habilité à se réveiller, à s’endormir et à rester endormi font partie d’un procédé biologique régulé par le système circadien (qui assure la succession de la veille et du sommeil) et par le système Endocannabinoïde. Une prise régulière de CBD jouerait un rôle de régulateur auprès des récepteurs de ce système (CB1 & CB2), eux même agissant sur le système nerveux et immunitaire. 

On trouve très fréquemment un lien entre le trouble du sommeil et l’anxiété. Une étude de 2012 a démontré que le CBD favoriserait un meilleur sommeil pour les personnes présentant un trouble de stress. Un corps apaisé par le CBD est par conséquent plus à même de trouver le sommeil.

Sans forcément parler de stress, le CBD permettrait de calmer le système nerveux grâce à ses propriétés apaisantes. En favorisant la relaxation, en réduisant le stress (je le supprimerai vu qu’en début de phrase on dit « sans forcément parler de stress) et en réduisant les douleurs chroniques, le CBD améliorerait la phase d’endormissement et aiderait à des phases de sommeil plus stables.

Cette étude affirme qu’en un mois, 66,7% des patients ayant reçu une dose de CBD ont bénéficié d’un meilleur sommeil et 79,2% d’entre eux ont remarqué une baisse significative de leur anxiété.

Une autre étude a également montré qu’une prise de CBD avant le coucher régulerait les phases de sommeil paradoxal (phase propice aux rêves et importante pour le sommeil réparateur) et aiderait à réduire les apnées du sommeil.

D’autres hypothèses tendent à dire que le CBD pourrait allonger la durée du sommeil. Les bienfaits seraient décuplés si le CBD était associé à de la mélatonine (hormone permettant à l’organisme de comprendre qu’il est l’heure de dormir).

Grâce à ses nombreuses propriétés apaisantes, relaxantes & vertus anti-inflammatoires, le CBD serait efficace pour optimiser toutes les phases du sommeil. Si la molécule est en plus combinée à de la mélatonine, cela décuplerait l’effet escompté. 

Le CBD provoquerait un sommeil plus profond, plus relaxant et plus réparateur. Tout cela sans aucun effet secondaire identifié, pas d’accoutumance physique, ni toxicité. 

Des études complémentaires restent à faire pour approfondir le sujet mais le CBD à déjà conquis un grand nombre d’adepte.

Romane Baudin
romane@1001herbes.com